Presque dix années sont passées depuis le lancement de la dernière génération de pantalons de travail. La raison était simple : notre collection de pantalons série 3 existante avait – et a encore un énorme succès. 

La marque Snickers Workwear a toujours eu pour objectif d'innover et proposer les produits innovants , et nous ne pouvions donc plus attendre plus longtemps – il était temps de développer quelque chose de nouveau. Nous voulions présenter la nouvelle génération de pantalons de travail et nous avons convenus que les démarches préliminaires seraient les plus approfondies.

LE PROCESSUS A COMMENCÉ EN 2013

Il y a un peu plus de deux ans nous nous sommes réunis tous ensemble les designeurs et les pour discuter , Nous voulions connaître non seulement les besoins des artisans, mais aussi leurs volontés. Quelques fonctions paraissaient géniales, mais nous avons rapidement compris que personne ne les utiliseraient», déclare Henry Lundberg, directeur du développement chez
Snickers Workwear. 

Le processus s'est initié au moyen d’entretiens et d'ateliers. Les utilisateurs finaux avaient la possibilité de spécifier ce qui était réellement important pour eux. Alors tous sont rentrés chez eux avec les données et ont commencé à réfléchir sur le design. Le processus de développement aurait pu être terminé à ce moment-là. 

Mais c'est ici qu'a commencé la phase de test, qui dure jusqu’à ce jour», affirme Henry. « Nous avons eu 50 tests pilotes différents – électriciens, plombiers, menuisiers, paysagistes. Ils ont testé plus de 200 paires de pantalon pendant plus de deux années, en complétant plus de 400 semaines de tests».

IL S'AGIT DE PETITS MODIFICATIONS 

Christian Isaksen est l'un des pilotes de test. Il indique la construction d'un nouvel hôtel à Rosersberg, aux alentours de Stockholm. Il travaille à la pose de sol, ayant non seulement pavé la surface extérieure de l'hôtel mais aussi élevé le niveau du sol.

«Le travail implique beaucoup de temps passé sur vos genoux et la superficie est souvent irrégulière et dure – ce qui cause des niveaux d'usure incroyable», déclare-t-il. «Les pantalons doivent être résistants et confortables – c'est la principale préoccupation dans ma ligne de travail. Il y a bien sûr beaucoup d'éléments qui rendent ma vie bien plus simple».

Christian Isaksen est l'un des pilotes de test. Il indique la construction d'un nouvel hôtel à Rosersberg, aux alentours de Stockholm. Il travaille à la pose de sol, ayant non seulement pavé la surface extérieure de l'hôtel mais aussi élevé le niveau du sol. 

«Le travail implique beaucoup de temps passé sur vos genoux et la superficie est souvent irrégulière et dure – ce qui cause des niveaux d'usure incroyable», déclare-t-il. «Les pantalons doivent être résistants et confortables – c'est la principale préoccupation dans ma ligne de travail. Il y a bien sûr beaucoup d'éléments qui rendent ma vie bien plus simple».

Christian montre ses pantalons – il a testé le modèle RuffWork. Il soulève la poche holster et pointe du doigt. «Je n'aime pas ces bandes», affirme-t-il. «Je leur ai dit dès le début – les oeillets sont trop grands, dessinés pour soutenir des commandes électriques et autres, mais personne ne les utilise. Regardez ces ouvriers du bâtiment là-bas – ils tiennent leurs commandes électriques dans la sangle, derrière eux». Isaksen, le pilote test, rit et raconte que la première chose qui lui est arrivé c'est que ses pantalons se sont déchirés, juste avant d'arriver au premier entretien.

 «En revenant sur le tissu, nous avons travaillé sur quatre ou cinq versions avant d'être prêt», explique Henry. «Voilà pourquoi ces tests sont tellement importants : les pantalons sont exposés à l'utilisation en situation réelle, permettant ainsi de nous concentrer sur les modifications nécessaires. Ces sangles que Christian mentionnait sont quelque chose que nous avons exclu du produit final; nous nous somme rendu compte que pratiquement personne les utilisaient». 

Chrsitian parle de son premier entretien, quelques mois après avoir utilisé le prototype des pantalons. Ayant à répondre à des questions infinies. De quelle manière les pantalons étaient photographiés et documentés jusqu’au dernier détail.

Voici quelque chose que j’ai tant demandé», il indique le zipper sur l'une des poches. «Avant il n'y était pas. Mais cette poche est parfaite pour les cartes de crédit et autres sans risquer de se salir ou que la poussière rentre. Avant, ma carte de crédit était toujours endommagée par des choses que je mettais dans mes poches – je ne pouvais rien porter de valeur ici. Et j'adore la forme des pantalons. Les vêtements de travail ressemblaient plutôt à des tentes. Maintenant ils sont confortables et vous n'avez plus à hisser vos pantalons lorsque vous vous agenouillez. Les genouillères sont toujours très précises et dans la bonne position à tous les coups».

UN AJUSTEMENT INCROYABLE - POUR DE VRAI

«Tout lemonde est satisfait avec la taille – tout le reste paraissait étrange lorsqu'on perdait tellement de temps pour l'ajustement», commente Henry. «Les changements que l'on a fait tout au long de la conception étaient de petites modifications, mais chacune d'elles s'avérait extrêmement importante. Par exemple, nous avons modifié la position des poches – c'est le résultat de notre réponse attentive aux demandes des utilisateurs finaux».

Demandez-nous